Les actualités


LA PENSEE et l'ATTENTION

Écrit par Carmen   
Mardi, 21 Mars 2017 22:11

La pensée porte son attention sur les objets des sens, les sons, les saveurs, les odeurs, la vue, les sensations liées au toucher… tous nos organes des sens nous servent à travailler l’attention. De même les organes d’action sont au service de la pensée, lorsque je marche, j’utilise mes mains, je parle, lorsque que je vide mes intestins ou ma vessie, lorsque j’ai des relations sexuelles… la pensée est là.. et si elle n’est pas présente nos organes d’action ne fonctionnent pas aussi bien !!

 

Dans la pratique méditative, doucement ces organes d’action s’immobilisent, puis ce sont les organes des sens qui vont s’éteindre progressivement…

 

Gorakhnâth nous parle de l’écoute intérieure de la résonance.

Le regard tourné vers l’intérieur… les pupilles immobiles…alors le yogin peut se mettre à l’écoute de la résonance intérieure perçue dans l’oreille droite.

Il met ses deux mains sur les oreilles et écoute ce qui se passe à l’intérieur de lui.

Tous les sons sont évoqués… percussions… sons de cloche… roseau… vîna…bourdonnements d’abeilles… les sons deviennent de plus en plus subtils..

Alors arrive le son non-frappé (anahâta) perçu dans le cœur …

Alors le yogi se rapproche du connaissable qui est là dans le cœur… Shiva ! et la pensée se fond en la résonance du son non-frappé..

Celui qui arrive à ce niveau parvient au Samâdhi état d’absorption.

Ce son non-frappé est shakti qui s’unit à Shiva le Seigneur Suprême

 

 

L’attention portée sur l’écoute intérieure, l’esprit du yogi s’absorbe dans la résonance.

Du son subtil vers le son non-frappé, il s’approche de l’état de résorption, le domaine de Shiva, alors la résonance intérieure, shakti se fond en la Réalité, le Seigneur Suprême.

 

 

L'ATTENTION

Écrit par Carmen   
Mardi, 21 Mars 2017 22:07

L’attention…

Elle est là tapie au fond de moi..

Une envie de la découvrir

Afin d’en dévoiler ses secrets !

Attention… attention à quoi, à qui..

A moi, A toi, A nous….

Attention à mon corps, mon souffle, mes sens

Attention à mes pensées…

Attention aux autres

Attention à l’univers

Oui … ce mot peut être relié à celui de la conscience

Plus je deviens attentive et plus je deviens consciente

Consciente de qui je suis,

Où je vais

Pourquoi je suis là …

Au fait, Qui suis je ?

Plus je deviens attentive et plus je me découvre…

Je ferme mes yeux, j’écoute le monde,

J’écoute mon souffle..

Je me pose dans l’espace entre mon inspiration et mon expiration

Qui y a-t-il dans cet espace ? rien ou plutôt tout …

Et entre deux pensées…. Un intervalle, le vide.. non le tout…

Où suis je …

Là.. juste là… dans mon corps

Et tout à coup quelque chose qui vient du fond de mon âme

Une pensée qui n’en ai pas une…

Une vérité, une découverte, un secret enfoui qui remonte en surface…

Oui, c’est Cela !!

Alors tout s’éclaire….

Mais d’où vient cette lumière….

Ne pose pas la question…

Laisse-la agir... c’est elle qui te guide !

L’expérience de l’attention va porter ses fruits

C’est grâce à cette expérience que la connaissance arrive !

Sans l’expérience rien n’est possible …

C’est l’action… l’effort de … qui va guider mon attention vers mes profondeurs.

Alors je vais me laisser amener vers ce puits d’une douceur infinie..

Ce puits d’amour et de connaissances…

Prends ma main… et suivons-la ….

Vers où ?? peu importe…

Confiance... Paix… Amour infini

 

 

Carmen 19 JANVIER 2017

 

Méditer comme une grenouille

Écrit par Carmen   
Mardi, 28 Février 2017 21:23

Méditer comme une Grenouille

Dans cet exercice, je vais t’apprendre à rester aussi tranquille qu’une grenouille !

Tu dois seulement t’asseoir, avec le dos droit, les jambes devant toi et toute ton attention auprès de toi !

Les grenouilles peuvent sauter très loin, elles peuvent coasser (quaken) très fortement mais elles peuvent également rester complètement immobiles et ne rien faire.

Même les grenouilles trouvent que c’est difficile au début de rester tranquille comme ça. Les bras veulent bouger, les jambes aussi…Tout le temps ! Plus tu feras cet exercice, mieux ça marchera. Et alors, cela deviendra agréable de ne rien à avoir à faire ! De ne rien faire d’autre que de rester tranquille, aussi tranquille qu’une grenouille.

Si c’est agréable tu peux baisser les paupières ou bien fermer complètement les yeux.

Fais seulement ce que toi tu trouves agréable et reste tranquille comme la grenouille. Aussi tranquille que possible.

Et pour pouvoir rester assis aussi tranquille, tu as besoin de faire attention.

Les jambes sont tranquilles. Les bras sont tranquilles. Les cuisses sont tranquilles et même la tête reste tranquille. Elle est au repos.

ET quand tu es ainsi tranquille, tu remarques peut-être qu’il y a quelque chose qui bouge en toi. Peut-être tes yeux,…un doigt..tes cuisses qui ne peuvent s’empêcher de remuer mais ce n’est pas grave.

Il ne s’agit pas d’être complètement immobile mais de se rendre compte que quelque chose bouge.

Et sais-tu ce qui continue de bouger même quand tu es tout à fait calme ?

C’est la respiration. La respiration dans ton ventre. Pose les mains sur ton ventre. Sens comme il monte et comme il descend avec la respiration. Un peu en haut, un peu en bas..ainsi va ton ventre un peu en haut…sens bien cette respiration calme.

Et tout comme la grenouille, tu es encore tranquille. Aussi tranquille que tu puisses l’être en ce moment et tu continues à faire attention à ta respiration dans ton ventre…..C’est bien !...

Faire attention à sa respiration c’est très utile quand on s’est fait mal, quand on est fâché, fatigué ou qu’on veut tout simplement se reposer et qu’on y arrive pas.

Demain, peut-être auras-tu encore envie de t’exercer à être tranquille comme la grenouille. Qui sait ? Quand tu entendras le gong, tu te lèveras doucement et tu continueras ta journée. Je te souhaite beaucoup de plaisir aujourd’hui.

 

 

Le sourire intérieur

Écrit par Carmen   
Mardi, 28 Février 2017 21:19

 

Le sourire intérieur

 

in « Médecine Energétique du futur » 1991, Healing Tao Books, Huntington, NY

1. Cet exercice de Chi Kung est habituellement fait en étant assis sur une chaise. Asseyez-vous au bord de la chaise, les pieds à plat sur le sol, le dos droit et relaxé. Imaginez que votre tête est suspendue par une corde joignant le sommet de votre tête au plafond. Fermez les yeux et pressez doucement votre langue contre le palais. Joignez fermement vos mains, paume droite sur la paume gauche (ou on peut aussi placer la paume de la main droite dans la paume de la main gauche, les pouces croisés)

2. Rappelez-vous d'un moment où vous vous sentiez aimant, prenant soin de quelqu'un. Peut-être un moment où vous preniez soin d'une plante, d'un animal ou d'un enfant. Imaginez que vous puissiez revoir cette scène, ainsi que le doux sourire de compassion qui en émerge, comme une image à environ un mètre de vos yeux. Laissez votre front se relaxer et inspirez l'énergie de la compassion entre vos deux sourcils. Faites en l'expérience comme une source illimitée d'amour qui se concentre entre vos sourcils avant de se diffuser à l'ensemble de votre corps sous la forme d'un sourire.

3. Permettez à cette énergie souriante d'envahir votre visage, le détendant complètement. Souriez dans votre cou et votre gorge, dans la thyroïde et les parathyroïdes qui contrôlent votre métabolisme et conservent l'équilibre de vos os.

4. Descendez ce sourire dans votre thymus (dans la partie centrale de votre poitrine); la glande qui contrôle votre système immunitaire. Etendez le sourire à votre cœur, lui permettant de se relaxer et de fleurir sous la forme d'une belle lumière d'un rouge intense, transformant l'irritation et l'énervement en amour et joie. Etendez ensuite ce sourire aux poumons, les remplissant de lumière blanche, transformant la tristesse et le deuil en la capacité de discriminer ce qui est juste pour soi. Imaginez que vos poumons augmentent leur capacité d'extraire l'énergie de l'air.

5. Sur la droite, faites descendre le sourire au travers du foie, le remplissant d'une lumière verte de jeunes feuilles, augmentant ces centaines de fonctions de nettoyage et d'organisation ; transformant le ressentiment et la colère en une forme de présence claire et juste, empreinte de douceur pour vous même et les autres.

6. Sur la gauche, souriez dans votre pancréas qui aide votre digestion et régule la teneur en sucre du sang. Au bout à gauche se trouve la rate qui stocke les cellules sanguines. Imaginez que la rigidité et les pensées rigides se transforment en ouverture. Remplissez le pancréas et la rate d'une lumière jaune.

7. Amenez maintenant le sourire de chaque côté au travers des reins qui filtrent le sang et des surrénales qui vous donnent l'énergie de l'adrénaline. Alors que l'ensemble se relaxe dans une lumière d'un bleu profond, ressentez la transformation de la peur en douceur.

8. Finalement, amenez l'énergie du sourire dans la vessie, les organes sexuels qui équilibrent les cycles de votre vie. Terminez en amenant ce sourire en dessous du nombril, quelques centimètres sous la peau, dans ce centre appelé le Dan Tien en Chine.

Alors que vous faites circulez ce sourire, soyez attentif au sentiment que chaque organe sourit en retour. Prenez le temps pour que ceci puisse se produire.

9. Attirez à nouveau le sourire entre vos deux sourcils. Cette deuxième fois, faites descendre le sourire au travers de votre nez, votre bouche, votre tube digestif, imaginant que la salive que vous avalez à chaque déglutition est pleine d'énergie souriante. Souriez à travers l'estomac, juste sous la cage thoracique et continuez avec les intestins grêle, gros intestin, rectum  Terminez en focalisant l'énergie au Dan Tien.

10. La troisième fois, concentrez l'énergie entre les deux sourcils - supérieur - et tournez vos yeux 9 fois dans le sens des aiguilles d'une montre, puis 9 fois dans le sens opposé. Faites passer le sourire dans le cerveau, souriant en profondeur dans les tissus cérébraux, là où réside la glande qui coordonne l'ensemble de votre système hormonal.

Etendez le sourire à votre colonne vertébrale, dans tous les Neurones, dans toutes les parties du corps.

11 Alors que vous continuez à étendre le sourire dans votre corps en provenance d'une source infinie d'amour et de guérison, imaginez que le sourire émerge de votre corps et remplit l'air autour de vous, puis la pièce entière. Imaginez que le sourire continue à s'expanser à toute la région, au pays entier, aux océans et continents jusqu'au moment où la planète entière est remplie de sourire. Alors que le sourire continue de s'étendre, restez attentif à votre corps. Vérifiez s'il y a un endroit de votre corps où il y a un excès d'énergie (peut-être ressentie sous forme de tension) et ramenez-la au niveau du nombril en ressentant sa pulsation comme une source infinie de vitalité. Pour amasser l'énergie dans la région du nombril, concentrez-vous sur celle-ci et imaginez l'énergie tournant autour d'elle en forme de spirale, à  6 cm environ de la peau. Les hommes doivent  faire tourner cette  spirale dans le sens des aiguilles d'une montre, les femmes dans le  sens inverse des aiguilles d'une montre. Au bout de vingt-quatre  spirales renversez le mouvement, autrement dit faites circuler l'énergie dans le sens opposé..

Mantak Chia a été publiée en français:

«Energie Vitale et autoguérison» aux éditions Dangles dans la collection  «Horizons spirituels».

Pour simplifier :

La ligne avant du corps :

  • yeux, visage, cou, cœur, système circulation du sang, poumons, foie,  pancréas, rate, reins, glandes surrénales, vessie, glandes sexuelles

la ligne du milieu du corps :

  • centre sourcils, yeux, nez,  bouche, salive, œsophage, estomac, intestin grêle, gros intestin, rectum, ...

la ligne arrière du corps :

  • point centre des sourcils, yeux tourner les yeux 9 fois un sens et l’autre sens vertèbres, cerveau  glandes  du cerveau , colonne vertébrale vertèbre après vertèbre

 

  • concentration énergie au niveau du nombril : spirale au dessus du nombril – 24 fois dans le sens des aiguilles d’une montre pour les hommes, le contraire pour les femmes... puis 24 fois dans l’autre sens
 

L'Oeuf Cosmique

Écrit par Carmen   
Lundi, 11 Juillet 2016 21:12

L’œuf Cosmique

Cela ! oui c’est Cela !

Quoi ? je ne sais pas.. mais c’est Cela

Et puis ... ?

Cela eut une envie, un désir..

Un désir de se manifester...

Ce désir créa l’œuf..

Et dans l’œuf il y avait la Totalité

Cela prit l’œuf et le cassa

La terre et le ciel furent les premiers éléments de la création

La Terre devint consciente de son existence

Le Ciel devint conscient qu’il existait

Cette conscience se manifesta...

Les montagnes, les rivières, les océans, les arbres,

Les animaux... et enfin l’homme !!

Chaque élément créé prit sa place dans l’univers

Chaque élément de la création a une conscience particulière

Qui s’exprime

A chaque instant... A chaque pensée ..

A  chaque parole ... et le monde se révèle..

 

 

Carmen 26/01/2016

 
«DébutPréc1234567SuivantFin»

Page 1 de 7