La Psychophonie


La méthode psychophonique ramène le chanteur à une conscience de soi dans la voix parlée et chantée.

Conscience de soi-même hors de la jouissance ou de la souffrance.

 

Dans les années 1960, Marie-Louise Aucher (1908-1994), musicienne et cantatrice, découvre les correspondances vibratoires entre les sons et le corps humain : à chaque son correspond une partie du squelette.
Elle établit notamment une échelle des sons qui rejoint certains points énergétiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise.
Encouragée par des chercheurs et des médecins, elle fonde alors la Psychophonie, démarche novatrice dans l'enseignement de la pose de voix.
Les faits découverts par Marie-Louise Aucher
L'homme récepteur : Tout comme une corde de guitare se met a vibrer spontanément lorsque un son est émis à sa fréquence de résonance, certaines parties du squelette humain vibrent lorsqu'un son émis (provenant de la voix même de la personne, ou bien d'une source extérieure) correspond à leurs fréquences de résonance. Une note DO 4, émise par exemple par un orgue, pourra alors être ressentie par des vibrations au niveau de la vertèbre dorsale DXII, dont la fréquence de résonance correspond en effet à celle du DO 4.
L'homme émetteur : Lorsque qu'une personne présente une difficulté d'émission vocale pour un son cela correspond toujours à un trouble fonctionnel d'une partie du corps. En effet, lorsqu'un viscère ne fonctionne pas correctement (à cause d'une infection par exemple), la vertèbre correspondant à l'étage métamérique de ce viscère est gênée dans sa vibration. Ainsi, lorsque cette personne tente d'émettre en chantant la note correspondant à cette vertèbre, cette dernière n'amplifie pas le son produit dans le pharynx car elle ne vibre pas correctement, et le son émis s'en trouve altéré.
Ces découvertes ont donc permis de mettre en relation la qualité du chant, avec le fonctionnement harmonieux du corps, mais aussi du psychisme.
Les grands axes de la psychophonie
Réceptivité et émission : La qualité de notre émission vocale dépend de notre conscience corporelle et de la justesse de notre réception sensorielle.
Les cinq sens : L'enfant découvre le monde extérieur grâce à ses cinq sens. Adulte, nous les utilisons pour découvrir notre monde intérieur et enrichir notre expression vocale.
Voix parlée, voix chantée : Ces deux aspects de la voix sont indissociables. On ne saurait travailler l'une sans travailler l'autre. Poésie, mélodie et rythme en sont les clés.
Le souffle : Au cœur de la vie, entre aspir et expir, il ouvre les portes de la voix.
Enracinement et rayonnement : Bâti sur un axe vertical et un axe horizontal, l'être humain trouve son équilibre entre ses deux pôles. La justesse de sa parole et la liberté de son chant en découlent.
Harmonisation : La démarche psychophonique permet de relier les différents plans de l'être : physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel, et de les harmoniser. La relation de soi aux autres se trouve facilitée et la communication enrichie.
Les bienfaits : Source de détente, de vitalité, de tonus, d'équilibre, la Psychophonie® permet à chacun de se construire, et de s'exprimer en toute plénitude.
Pratique de la Psychophonie  - Lors de séances individuelles, d’ateliers ou de stages, vous pratiquerez le travail vocal sur les bases suivantes :
Préparation corporelle : équilibre entre détente et tonification des points-clés du corps
Réceptivité kinesthésique aux sons, résonance interne et amplification naturelle de la voix
Développement de la conscience sensorielle en lien avec les qualités de l’émission vocale et de la réceptivité aux sons
Axe vertical, ancrage, mobilité du corps et de la voix (pieds, bassin, colonne, nuque, tête)
La respiration avant et pendant le chant : ouverture des espaces internes, soutien, souplesse et jeu expressif du diaphragme
Expressivité de la voix : travail souvent ludique autour d’expressions spontanées, de vocalises et de chants
Conscience du lien entre corps, voix et émotions
Textes et chants de tous répertoires (chansons françaises, traditionnelles, jazz, classiques...)

Marie-Louise AucherDans les années 1960, Marie-Louise Aucher (1908-1994), musicienne et cantatrice, découvre les correspondances vibratoires entre les sons et le corps humain : à chaque son correspond une partie du squelette.

Elle établit notamment une échelle des sons qui rejoint certains points énergétiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Encouragée par des chercheurs et des médecins, elle fonde alors la Psychophonie, démarche novatrice dans l'enseignement de la pose de voix.

 

Les faits découverts par Marie-Louise Aucher

 

  • L'homme récepteur : Tout comme une corde de guitare se met a vibrer spontanément lorsque un son est émis à sa fréquence de résonance, certaines parties du squelette humain vibrent lorsqu'un son émis (provenant de la voix même de la personne, ou bien d'une source extérieure) correspond à leurs fréquences de résonance. Une note DO 4, émise par exemple par un orgue, pourra alors être ressentie par des vibrations au niveau de la vertèbre dorsale DXII, dont la fréquence de résonance correspond en effet à celle du DO 4.
  • L'homme émetteur : Lorsque qu'une personne présente une difficulté d'émission vocale pour un son cela correspond toujours à un trouble fonctionnel d'une partie du corps. En effet, lorsqu'un viscère ne fonctionne pas correctement (à cause d'une infection par exemple), la vertèbre correspondant à l'étage métamérique de ce viscère est gênée dans sa vibration. Ainsi, lorsque cette personne tente d'émettre en chantant la note correspondant à cette vertèbre, cette dernière n'amplifie pas le son produit dans le pharynx car elle ne vibre pas correctement, et le son émis s'en trouve altéré.

 

Ces découvertes ont donc permis de mettre en relation la qualité du chant, avec le fonctionnement harmonieux du corps, mais aussi du psychisme.

Les grands axes de la psychophonie:

 

  • Réceptivité et émission : La qualité de notre émission vocale dépend de notre conscience corporelle et de la justesse de notre réception sensorielle.
  • Les cinq sens : L'enfant découvre le monde extérieur grâce à ses cinq sens. Adulte, nous les utilisons pour découvrir notre monde intérieur et enrichir notre expression vocale.
  • Voix parlée, voix chantée : Ces deux aspects de la voix sont indissociables. On ne saurait travailler l'une sans travailler l'autre. Poésie, mélodie et rythme en sont les clés.
  • Le souffle : Au cœur de la vie, entre aspir et expir, il ouvre les portes de la voix.
  • Enracinement et rayonnement : Bâti sur un axe vertical et un axe horizontal, l'être humain trouve son équilibre entre ses deux pôles. La justesse de sa parole et la liberté de son chant en découlent.
  • Harmonisation : La démarche psychophonique permet de relier les différents plans de l'être : physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel, et de les harmoniser. La relation de soi aux autres se trouve facilitée et la communication enrichie.
  • Les bienfaits : Source de détente, de vitalité, de tonus, d'équilibre, la Psychophonie® permet à chacun de se construire, et de s'exprimer en toute plénitude.

 

Pratique de la Psychophonie  - Lors de séances individuelles, d’ateliers ou de stages, vous pratiquerez le travail vocal sur les bases suivantes :

 

  • Préparation corporelle : équilibre entre détente et tonification des points-clés du corps
  • Réceptivité kinesthésique aux sons, résonance interne et amplification naturelle de la voix
  • Développement de la conscience sensorielle en lien avec les qualités de l’émission vocale et de la réceptivité aux sons
  • Axe vertical, ancrage, mobilité du corps et de la voix (pieds, bassin, colonne, nuque, tête)
  • La respiration avant et pendant le chant : ouverture des espaces internes, soutien, souplesse et jeu expressif du diaphragme
  • Expressivité de la voix : travail souvent ludique autour d’expressions spontanées, de vocalises et de chants
  • Conscience du lien entre corps, voix et émotions
  • Textes et chants de tous répertoires (chansons françaises, traditionnelles, jazz, classiques...)